13/12/2008

FeElInGs...

Il me semble qu'il y a

pour chaque larme, un sourire,

pour chaque moment de bonheur, de la tristesse,

pour chaque brisure de coeur, un battement,

pour chaque echec, une réussite...

(¯`·._.·-> <-·._.·´¯)

decoration

"Ca prennait longtemps pour se tenir debout, Ca prennait une heure pour chuter,

Je suis coincé ici attendant qu'un sentiment passe...."

Commentaires

Bonsoir princesse J’aime beaucoup tes « feelings » de ce poste.
De telles pensées sont celles qui permettent d’évoluer de regarder droit devant sois.
Peu importe ce qui arrive, le Vie poursuit toujours son chemin.
Les vagues malheur, Bonheur se succèdent, aujourd’hui l’on pleure, demain on rigole, ce flux est perpétuel, plus ou moins fort d’un individu à l’autre, mais au final, le plus important, c’est l’équilibre entre les deux.
Une vie remplie que de bonheur n’existe pas, de la même manière, une vie remplie de malheur n’existe pas non plus, sauf pour ceux qui restent figés sur un évènement passé.
Le malheur est nécessaire au Bonheur, car sans Malheur, l’on ne peut discerner le Bonheur lorsqu’il se présente.
De même que le Bonheur est nécessaire au Malheur, il est le moteur qui nous pousse à vouloir le retrouver en période de Malheur.
L’équilibre, la quête perpétuelle, c’est cela la Vie.
Aimes tu l’Océan Princesse ?
Le flux et le reflux des vagues, principe même de la vie, moteur de la Vie sous marine, il permet les échanges gazeux entre eau et air, équilibre indispensable à toutes les espèces vivantes de la Terre.
Il arrive que des vagues « scélérates » surgissent, sans raison, brutales, tel un tsunami, emportant tout sur leur passage, c’est comme dans nos vies, nous ne sommes pas à l’abri de gros Malheurs.
Lorsque ces vagues arrivent, il n’y a que deux façons de les affronter :
La prendre de plein fouet, subir le choc, au risque d’en garder des blessures, ou surfer dessus, la regarder détruire ce qu’elle a décidé de détruire, en réchapper, et une fois sa force terminée, avoir toutes ses capacités pour reconstruire et se renforcer.
Cette deuxième solution est mon choix, comme je te l’ai dit, j’ai affronté de nombreux problèmes dans ma vie, mais ma capacité à surfer dessus, prendre en quelque sorte un chemin parallèle à ces problèmes, m’a toujours permis de repartir de plus belle, sans les moindres séquelles, et comme je te l’ai dit ci-dessus, je peux t’affirmer une chose ;
Quoiqu’il arrive, la vie continue, poursuivant inlassablement sa route, avec son lot de surprises qui font que les Malheurs d’aujourd’hui révèlent souvent les Bonheurs de demain.
Voilà, comme je serai absent 6 jours, passes une bonne semaine, je suppose que tu es en plein examens, prends bien soin de toi.

Écrit par : Geronimo | 14/12/2008

... La vie est un enchaînement de hauts et de bas, plus ou moins hauts, plus ou moins longs... Ton texte est très beau, ton blog aussi et la musique est délicate...

Écrit par : fallen-angel | 16/12/2008

Bonsoir Princesse Je suis de retour, et je passais te faire un petit coucou.
Passes un bon week-end, j'espère que tu vas bien.
Amitiés

Écrit par : Geronimo | 19/12/2008

Ils passeront sous forme d'une main tendue prete a t'en sortir pour t'emmener loin dans un lieu enchanyeur ou tu ne sera plus jamais seule.

Écrit par : Ookami | 05/05/2009

Les commentaires sont fermés.