09/05/2009

Wind...

[...] Kaikan avait une attitude bizarre. Il semblait savoir quelque chose mais ne voulait rien me dire. Je n'arrivais pas à le faire parler. Il demeurait muet comme n'importe quel corbeau. Du coup, moi aussi je me posais des questions face à ce petit chat. Je jouais avec lui, le carressais. Rien ne changea vraiment. Au fil des jours, j'eû la sensation qu'il se rapprochait de plus en plus de moi. Je n'étais jamais seule désormais. Je n'avais plus ce goût de solitude. Pourtant je ressentais quelque chose que je n'avais jamais ressentis... Je ne pouvais dire ce que c'était. Il y avait des fois où, regardant dehors, je devenais vide. Je ne bougeais plus. Ne clignais même pas des yeux. Et pourtant je pensais. "Cela fait longtemps que je ne me suis pas perdue dans la foret. C'était si calme avec le vent qui s'engouffrait dans les feuilles. L'odeur de mousse, l'herbe sous mes pieds..."

Quelqu'un sonna. C'était François. Il sourit en me voyant. J'en esquissa un léger et le laissa entrer. Il remarqua tout de suite le chat. "C'est Ookami." lui dis-je avant qu'il ne pose de questions. Il se contenta d'hocher la tête sur le coté. Je l'invita à prendre le thé.

-"Il te suit partout?" me demanda t-il en s'appuyant contre la table.

-"Quasiment." lui répondis-je en mettant l'eau à chauffer.

-"Cela ne te déranges pas?

-"Pour l'instant non. Pourquoi?" je me retournais pour le regarder.

-"Comme ça... Tu lui a expliqué les règles?" il sourit. "Question stupide, bien sûr que tu l'as fait. Personne ne peut rentrer ici sans se faire assaillir de toutes tes lois.

-"Non je n'ai rien dit. Ce n'est qu'un chat." Il me regarda surpris.

-"Et alors?

-"Tu ne vas pas t'y mettre toi aussi..." lui dis-je en prenant la bouilloire. Dans la salle de thé, je versais le liquide chaud dans les tasses. Sous le regard perplexe de François.

-"Moi aussi? Versinke fait la tête?

-"Non pas lui.

-"Ichigo?

-"Kaikan.

-"Oh." Il s'assit.

-"Tu n'as pas l'air surpris.

-"Je ne le suis pas." Il but une gorgée sans quitter le chat du regard. "Il a des yeux étranges... On dirait un loup..." Ookami dût comprendre que l'on parlait de lui car il leva la tête pour regarder François. "Il a l'air..." Il se tut. Tourna son regard vers moi. Il baissa les yeux. Je ne dis rien. Il continua à jeter des regards furtif à Ookami. Que voyait-il? A peine eut-il finis de boire qu'il se leva pour partir. J'ordonais à Ookami de rester là tandis que je courrais après François.

-"Que t'arrive-t-il? lui demandais-je en attrapant son bras.

-"Tu as tué Versinke pour moins que ça. Dans son regard, j'ai pu lire tellement de choses. Il... Tu as l'air d'être si..." Il semblait se perdre dans ses mots. "Qu'es tu devenus?" lacha t-il enfin.

-"Je n'ai pas changé." lui répondis-je calmement en lachant son bras.

-"Le jour où tu le mettras à la porte, il ne faudra pas venir pleurer. Si tu ne mets pas tout de suite les choses au clair, tu vas vite te noyer. Maintenant, je pense que Kaikan et moi ne voulons pas que cela se reproduise encore. Je préfère partir.

-"Se reproduise? Mais quoi à la fin?

-"Ton accident! Princesse des neiges..."Il rigola. "ne me fais pas rire." Sur ces mots, il partit. Quelques minutes après, le ciel se couvrit et le de la pluie se mit à tomber. Je restais abrutis sur le seuil de la porte. Je ne pouvais plus dire maintenant si ce qui coulait dans mon dos était de l'eau ou du sang. Ookami vint se frotter contre mes jambes. Pour la première fois, je le regardais d'une manière différente.

-"Le vent tourne..." dit Kaikan depuis l'escalier.

(¯`·._.·-> <-·._.·´¯)

decoration

Commentaires

Ookami ne comprenait tout ce qui se passait.
Des sons qu'il ne pensait plus entendre, et maintenant des gens qui semblaient sonder son ame.
Il obéissait quand on lui demandait de sortir d'une piece ou quand on lui demandait de ne pas bouger.
Mais alors pourquoi sonder son ame? Et pourquoi n'etait il pas informé de ces règles qu'il risquait d'enfreindre sans s'en apercevoir?
Enfin il avait trouvé un endroit ou il pourrait etre a l'abri de la pluie et du vent. Tout autour du chateau n'etait que neige et blancheur magnifique. Il se sentait bien ici, faisait en sorte de meriter la confiance des etres qui y vivaient car jamais il ne s'imposeraia eux : il etait le dernier arrivé, par conséquent celui qui devait faire ses preuves. Il le savait et l'acceptait sans le moindre probleme.

Alors pourquoi avait il l'impression que quelque chose changeait?
Le regard de la Princesse avait changé, en bien ou en mal il n'aurait su le dire mais il avait changé. Il esperait qu'il comprendrait ce changement, et peut etre ainsi comprendrait il pourquoi les gens avaient si peur de lui.
Il resa assis au milieu de l'entrée a regarder autour de lui, puis après avoir mis ces questions en suspend puisqu'aucune reponse ne lui venait, il rejoignit la Princesse.
Il continuerai a faire ce qu'il avait fait depuis son arrivée, et si la Princesse lui demandait d'arreter, il arreterai sur le champ sans poser de question.

Jamais il ne lui manquerai de respect, elle l'avait sorti du froid et de l'humidité pour lui offrir un toit et jamais il ne l'oublierait.

Écrit par : Ookami | 09/05/2009

Les commentaires sont fermés.