11/05/2009

Play...

[...] Je suis rentrée cette après-midi après avoir parcourus tout Londres à pieds à la recherche de François. Sans succes. Je suis revenue fatiguée. Ookami m'attendait sur le perron. Il courrut dans ma direction dès qu'il me vit. Je me penchais prestement pour carresser sa chaude tête avant de monter les marches. J'ouvris la porte d'entrée, la referma aussitôt, Ookami sur les talons. -"Tu l'as retrouvé?" me demanda Kaikan.

-"Non." lui répondis-je froidement sans m'arreter.

Je continuais ma route pour m'arreter au salon où j'enleva mon manteau. Je m'écroulais sur le canapé. Ookami monta a coté de moi et glissa sa tête dans ma main en ronronnant. Je le carressais de la main droite tandis que la gauche desserait le noeud à mon cou. J'enlevais le ruban et le posais sur l'accoudoir. Ookami le prit et s'amusa avec. -"Non Ookami, je tiens à ce ruban!" lui dis-je en lui courant après. Kaikan se posa sur le dossier Ookami dût croire qu'il voulait lui aussi jouer, c'est pour cela qui lui envoya le ruban. Le silence s'installa. Tout le monde se figea. Je pouvais lire dans les yeux de Kaikan de la profonde colère. Ookami quant à lui se colla à mes jambes. "Il voulait jouer Kaikan." lui dis-je. Kaikan vexé s'envola. Je sentais qu'Ookami se sentait comme coupable. "S'il veut faire la tête il l'a fait, mais il ne va pas gacher notre plaisir." Je me penchais en avant, ramassa le ruban et le fit pendre devant le nez du petit chat. Il joua avec.

La nuit était tombé depuis longtemps lorsque j'entendis des bruits de pas dans les escaliers. Quelqu'un frappa doucement à ma porte et entra. François fit une révérence et s'approcha de moi. "Vous m'avez demandé?dit-il.

-"Oui... "Je pris place sur le canapé devant le bow window et regardais dehors.

-"Est-ce si dur d'avoir peur de décevoir la personne qui nous suit tout le temps?

-"Sans doute... Comment ne pas décevoir? Ou ne pas esperer?

-"Tu ne peux..." Le fait qu'il me tutoya me fit me retourner pour le regarder dans les yeux. "Princesse, n'assombis pas ton visage avec des questions inutiles. Sois comme le vent. Laisses toi porter."

 

decoration

Commentaires

Ookami se lavait dans le salon lorsqu'il vit passer l'homme qui avait lu au fond de lui.
Il le regarda passer avec tout le respect qu'il méritait et l'avait regardé s'enfoncer dans l'escalier. En le voyant son coeur avait fait un bond. Allait il encore le sonder? Il ne s'y opposerai pas bien sur, car cet homme etait ici depuis longtemps et il devait meriter leur confiance si un jour il l'obtenait, ce qu'il esperait au fond de lui.
Il craignait cependant que ces sondages n'effleurent certains murs qu'il avait bati, mais il se ravisa. Ces murs était trop solides pour tomber.

Il se remit a sa toilette en pensant qu'il avait peut etre fait quelque chose de mal par inadvertance, puis repensa au sourire de la Princesse qui le regardait jouer avec ce ruban. Il en avit pris soin tout n jount avec, elle y tenait beaucoup et il l'avait compris.

Sa toilette terminée, il regarda par la fenêtre ou tombaient encore la neige et laissa son esprit passer de flocon en flocon. Ils lui dirent que cette nuit serait froide, et etait content d'etre a l'interieur, mais s'inquietait pour celui qui était allé dehors, même si leurs rapports etaient en permanence tendus il s'inquiétait...

Écrit par : Ookami | 11/05/2009

Les commentaires sont fermés.