31/05/2009

AbOuT HiM...

[...] Il se glissa dans ma chambre sans même que je ne m'en apperçoive. Il s'approcha de mon lit. Je levais les yeux de mon livre pour le regarder.

Les commentaires sont fermés.