25/06/2009

In my thinks...

Il est a la douche et moi je suis seule dans sa chambre. Je viens de prendre mon billet de train pour le retour. J'ai pensé qu'il n'y en aurait pas. Je me suis trompée. J'ai pas vue les jours défilés. Les heures, les minutes. Et pourtant si, la terre tourne et le soleil se couche. C'est une évidence et moi, ça m'enerve. Je vais partir. Rentrer. Et la suite? Bah je me dis que pour l'instant il n'y a pas trop de soucies. on est libre tous les deux. Mais si il trouve un boulot? Et moi avec l'école? Je me débrouillerai. J'y arriverai avec un peu de volonté et de patience. je profiterai à fond parce que je n'aurai rien d'autre à faire. c'est un fait. Pourquoi être désagréable ou faire la geule alors que l'on pourrait rire et s'amuser. Se crééer des souvenirs qui nous ferons sourir un jour peut être.

C'est pas un peu tôt? Un peu... précipité? Être sur le devant de la scène alors que l'on vient juste de passer les auditions. Mais c'est si bien de se dire que peut être, oui, le vent tourne et tout change. Il faut bien faire le pas en avant, gonfler ses poumons et chanter. Parce que l'on est là pour ça. Chanter. Plaire. Une fausse note et tout s'écroulera sans doute. Mais pour l'instant tout se passe bien. le pianiste est un grand virtuose.

Les commentaires sont fermés.