02/07/2009

...

Assise à même le sol, le regard perdu, mon cerveau se met en veille. Le message froissé encore dans ma main. Des bruits de pas derrière moi se font entendre. Je ne bouge pas. François se poste à coté de moi.

-"Il n'a pas fait exprès..." me dit-il. Je sais qu'il me regarde de cet air que je lui connais. Mi-inquiet, mi-desespéré.

-"Je le sais..." lui repondis-je en ne bougeant toujours pas. Je peux sentir son léger sourire éfleurer ses lèvres.

-"Alors pourquoi te tortures-tu ainsi?" Sa main chaude passe doucement sur mes cheveux détachés.

-"Ce n'est pas moi, c'est ma tête.

-"Ainsi ta tête ne ferait pas partie de ton corps et de ta volonté.

-"Non...

-"Alors ordonne lui de se taire." Il s'accroupit à mes cotés. "Ne lui laisse pas le loisir de te manger sachant que tu n'as aucune raison de t'en faire. Ignore la, elle se taira d'elle même.

-"Oui tu as raison.

-"Reponds lui. Il doit s'inquiéter.

-"Peu m'importe.

-"Ne me reponds pas ça en ayant les larmes aux yeux. Sois un minimum crédible.

-"Mais je le sais. Que ce n'est rien. Que je n'ai rien a craindre. Que je dois accepter. Mais je ne peux m'empecher de repenser à avant.

-"C'est toi qu'il..." me murmure t-il en m'embrassant doucement sur le front. "Ne l'écoute plus. Reponds lui. Même pour lui faire croire que tu étais occupée ailleur. Je sais que tu ne lui diras rien."

Le silence envahit la pièce. Je le regarde pour la première fois. Il me sourit et je lui rend timidement. Il se redresse et m'aide à me relever. Tandis que j'écris à la plume un message, il regarde par la fenêtre. "Voilà qu'il pleut maintenant..."

(¯`·._.·->  <-·._.·´¯)

decoration

Commentaires

Se rendant compte de son erreur, Ookami ne vit pas tout de suite que Lizwenn avait été touchée par ça. Il ferait tout pour se rattraper et lui prouver qu'elle n'avait strictement rien a craindre de personne car il lui resterai fidele quoi qu'il arrive.

Écrit par : Ookami | 06/07/2009

Les commentaires sont fermés.