04/08/2009

...

[...] Je me retranche petit à petit sur moi même. Je n'y peux rien, c'est indépendant de ma volonté. Quand il n'est pas là, je maudis les autres. Et pourtant... Cette nuit Kaikan s'est posé sur notre lit alors que je ne trouvais pas le sommeil. Il m'a demandé si j'allais faire quelque chose. Je lui ai répondu que non, que je ne voulais pas agir. Il a alors répliqué que ce n'était pas là l'attitude d'une reine des neiges. Je n'ai pas relevé. J'ai juste posé la question de savoir, et s'il venait finalement. Prend t-il conscience de tout ce qu'il laisse? Moi qui n'ai que peu d'amies, je ne me vois pas lui demander de tout quitter seulement pour être avec moi. Et si on dérape et qu'on tombe? "Seul le temps répondra à tout ça." conclu philosophiquement le corbeau. J'ai tourné la tête vers lui et je me suis dit que le lendemain j'allais tout oublier. Que je n'allais pas me prendre la tête. A chaque fois qu'il part, je lui fait signe de la main sur les marches du perron. Je le regarde s'éloigner et je prend conscience, quand il passe le portail en fer, qu'il a une vie lui aussi. Loin, avec des amis, une famille. Il bouge, il fait des choses, il s'endort et se réveille. Il respire. Il vit. Je rentre alors dans le chateau glacial et je reprend mes activités. Sans rien dire et j'attend ses nouvelles. "Il dit qu'il n'appartiens qu'à moi." Voilà ce que je lache à Kaikan lorsqu'il me regarde méfiant du coin de l'oeil.

-"Et que détiens-tu de lui? Son coeur?" me répond t-il siniquement.

-"Non, je ne veux pas en entendre parler j'aurais trop peur de..." murmurais-je en regardant ma main.

-"De?

-"De tenir cet organe chaud, battant, dégoulinant tout rouge sur ma main. J'aurais trop peur de le faire tomber ou de le serrer trop fort entre mes doigts." continuais-je en me déconnectant du monde. "Non... on ne devrait jamais donner une chose si précieuse. Et jamais en parler. Car les mots ne sont que mensonges.

-"Ou cache misère!"

(¯`·._.·-> <-·._.·´¯)

decoration

Commentaires

Chaque fois qu'il passe le portail, il s'arrete au coin d'une rue et veut faire demi tour. Mais comment le prendrait elle? Il voulai etre avec elle tout simplement. Ses amis savait ce que c'etait et ils le comprenaient car il continuait a le voir. Certe il etait alors accompagné mais l'expression lui revenait sans cesse :"plus on est de fous,..." Cette expression qui se verifiait a chaque rencontre.

S'il pouvait, il ferait en sorte de ne jamais etre separé d'elle. Peut etre y arrivera t'il, seul l'avenir pourrait le dire...

Écrit par : Ookami | 07/08/2009

Les commentaires sont fermés.